Côté rue ! La maison au fond de la ruelle…

Vous avez trouvé ?

La même maison mais côté jardin.

Bravo !!! 

Aujourd’hui, je vous emmène à Rye visiter Lamb House, la belle demeure d’Henry James dans l’East Sussex. Une maison Géorgienne avec sa façade en brique, alliant élégance, simplicité et charme d’époque.

devant la maison d’Henry James à Rye

Pourquoi ai-je envie de vous parler de cet écrivain ? 

Tout d’abord, parce que son patronyme sonne juste à mes oreilles, aussi juste que lorsque j’ai lu par hasard dans une librairie le beau nom de celle qu’il a connu : Virginia Woolf. Eh oui, je sais, c’est devenue chez moi une obsession !!! 😂 Elle avait 25 ans lorsque celui-ci mourut.

Ensuite parce que je l’admire, qu’il était talentueux, que j’ai aimé ses romans et qu’il a inspiré nombre de réalisateurs.

Quelques films parmi les plus célèbres : 

  • « Portrait de femme », 1996, réalisé parFilm de Jane Campion avec Nicole Kidman, John Malkovich, Barbara Hershey.
  • « Les Européens » 1979, film de James Ivory avec Tim Woodward, Wesley Addy, Lisa Eichhorn.
  • « Le tour d’écrou » 2001, de Alejandro Amenabar avec Nicole Kidman

Henry James est considéré comme un maître de la nouvelle et du roman pour le grand raffinement de son écriture. On le connaît surtout pour une série de romans importants dans lesquels il décrit la rencontre de l’Amérique avec l’Europe.

Ses intrigues traitent de relations personnelles et de l’exercice du pouvoir qu’elles impliquent, ainsi que d’autres questions morales. En adoptant le point de vue d’un personnage central de l’histoire, il explore les phénomènes de conscience et de perception. Le style de ses œuvres tardives l’ont fait comparer à un peintre impressionniste. 


Henry James voulait convaincre les écrivains britanniques et américains de présenter leur vision du monde avec la même liberté que les auteurs français. Son usage imaginatif du point de vue narratif, du monologue intérieur et du narrateur mensonger dans ses propres nouvelles et romans apporta une nouvelle profondeur et un regain d’intérêt à la fiction réaliste, et préfigure les œuvres modernes du xxe siècle.

Outre son imposante œuvre de fiction, cet auteur prolifique produisit également de nombreux articles, des livres de voyage, de biographie, d’autobiographie et de critique littéraire, mais aussi des pièces de théâtre, dont certaines furent montées de son vivant avec un succès relatif. 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Henry_James

Henry James, le célèbre écrivain, considéré comme le Balzac anglais, est né le 15 avril 1843 à New York. Célibataire endurci, il a déjà vécu à Londres pendant 20 ans lorsqu’il s’installe à Lamb House à 55 ans en 1897 jusqu’à sa mort en 1916.

En 1897, il rêve d’avoir une maison à lui en dehors de Londres. Il visite beaucoup et découvre enfin la maison de ses rêves à Rye. Il va faire des pieds et des mains pour l’acquérir. Elle s’appelle Lamb House. Il en tombe amoureux.

Il s’imaginais installé le soir près d’une lampe diffusant une chaude lumière dorée entre des murs anciens couverts de boiseries, une pièce au plancher verni, sombre, jonché de tapis, avec une flambée dans la cheminée, le crépitement des bûches, de lourds rideaux tirés, la journée de travail accomplie et aucune obligation sociale en perspective.  

« Il lui tardait de sentir sa présence enveloppante, sa familiarité et sa beauté. »

 
Lamb House, une demeure tranquille en haut de la colline pavée, la maison à laquelle il a jeté des regards de convoitise intense à chacun de ses passages à Rye, une maison à la fois modeste et superbe, à la fois centrale et préservée, le genre même de maison dont il admire l’essence purement anglaise de vieille brique et de confort patiné.

Biographie de Colm TÓibÍn « Le maître »

J’ai visité plusieurs fois cette belle demeure et pris le thé dans le magnifique jardin où Henri James aimait se promener. Voici quelques photos.

Si vous avez envie de vous rafraîchir dans les jardins anglais, c’est ici !